Milieux naturels et biodiversité

Bretagne Centre, un territoire naturel aux ressources à préserver

Espaces naturels

Les zones « Natura 2000 »

Ayant pris toute la mesure de la richesse de ses espèces et milieux naturels, l’Union Européenne a mis en place en 1979 la directive « oiseaux » et en 1992 la directive « Habitats, Faune, Flore » pour constituer le réseau de sites « Natura 2000 », visant à préserver la diversité biologique.

Sur le territoire, 2 sites sont classés Natura 2000 :

  • "Forêt de Lorge, Landes de Lanfains, Cime de Kerchouan"

Sept communes sont concernées par ce périmètre dont Gausson et le Haut-Corlay. On y trouve, entres-autres, une faune et une flore remarquables.

  • "Forêt de Quénécan, vallée du Poulancre, landes de Liscuis, Gorges de Daoulas".

7 communes sont également concernées par ce site dont Saint-Gilles-Vieux-Marché et Guerlédan. On y trouve de nombreuses espèces protégées et d’intérêt communautaire.

Milieux aquatiques

Les cours d’eau

Environ 1 500 km de cours d’eau sont présents sur le territoire, comme le Blavet, l’Oust, le Lié, la Rance, le Meu et leurs affluents. Ils parcourent de nombreux kilomètres pour se jeter dans l’océan Atlantique ou dans la Manche.

Pour connaître la qualité des cours d’eau, consulter le site Bretagne Environnement

Loudéac communauté met en œuvre des travaux de restauration des milieux aquatiques comme l’aménagement d’ouvrages transversaux (barrages, seuils, déversoirs, vannes…) pour l’amélioration de la continuité écologique, la restauration des habitats naturels fonctionnels (diversification d’habitats, remise en eau de talweg…)

Consulter le Dossier de demande de Déclaration d'Intérêt Général et de Déclaration au titre de la Loi sur l'eau

Les plans d’eau

De nombreux plans d’eau privés et publics sont présents sur le territoire.

Pour connaître les sites de pêche

Biodiversité

Espèces patrimoniales

Présentes dans quelques cours d’eau du territoire, l’écrevisse à pattes blanches et la mulette perlière sont des espèces « en danger ». Les écrevisses à pattes blanches subissent la pression des espèces invasives concurrentes et la dissémination d’agents pathogènes par les activités de loisirs. Les mulettes perlière sont exigeantes et ont besoin de vivre dans un environnement sain. La qualité de l’eau est donc une condition sine qua non de la pérennité de l’espèce dans un milieu.

Espèces invasives

Loudéac communauté mène une politique d’accompagnement pour la lutte contre les espèces invasives en apportant une aide pour la destruction de nids de frelons asiatiques, l’accompagnement par la FGDON concernant les ragondins, choucas et la mise en place d’un réseau d’observateurs de certaines plantes invasives.

Pour plus d’informations, contacter votre Mairie ou le service environnement.

Bocage et espaces boisés

Bocage

Il joue un rôle important dans la protection des sols, des cultures et des milieux aquatiques. Il permet la connexion entre les différents boisements pour créer un ensemble appelé « trame verte ».

Le territoire compte environ 9 000 km de haies bocagères, présentes de façon hétérogène dans le paysage et protégées par le PLUi.

Loudéac communauté mène également un programme de réhabilitation du bocage : Breizh bocage.

Boisement

Les formations boisées du territoire de Loudéac communauté couvrent une surface d’environ 19 500 ha, soit 16 % de la superficie du territoire. Les surfaces boisées se concentrent à l’extrême Ouest et à l’Est du territoire. À l’Est, 2 grands massifs forestiers se distinguent, la forêt de Boquen et la forêt de la Hardouinais. À l’Ouest, les couverts forestiers sont importants mais très morcelés. Au cœur, se trouve la forêt de Loudéac avec une superficie de 2 500 ha.

Accompagnement des agriculteurs

Dans le cadre de ses actions de protection des milieux et de la ressource en eau, du maintien de la biodiversité… Loudéac communauté accompagne les agriculteurs pour répondre aux enjeux de la Directive Cadre sur l’Eau et plus localement au bon état des masses d’eau, c’est-à-dire atteindre des objectifs de bonne qualité de l’eau mais aussi un bon fonctionnement des écosystèmes du milieu aquatique.

Des journées techniques sont proposées afin d’aborder différentes thématiques : l’autonomie protéïque et fourragère, la lutte contre l’érosion des sols et le ruissellement, la réduction de l’utilisation des produits phytosanitaires, la réduction des pression azotée…

Des diagnostics individuels sont également proposés pour accompagner les agriculteurs vers des changements de pratiques.

Le service Environnement